Fais Dix Vers – Semaine 17

Licence Creative Commons

Ce(tte) œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.


 

Il est maintenant sûr et certain que je ne pourrai pas refaire les compilations des Fais Dix Vers de la semaine avant septembre. L’ordinateur sur lequel je fais mes montages est en fin de vie, et il ne supporte pas de travailler sur des vidéos trop importantes (oui trois minutes, c’est déjà trop important ! )

Semaine un peu particulière puisque j’ai dû aussi enregistrer les Fais Dix Vers de la semaine à venir pour me permettre une semaine de vacances. Si je suis assez partagé sur les prochains Fais Dix Vers, que j’ai dû réaliser un peu à la va-vite, j’aime beaucoup les textes que je vous ai proposé cette semaine sur instagram.

Il est temps de (re)découvrir les textes de la semaine !

Lundi 03/08/2020 : Brouillon 3

Je ne sais pas si ça devient une habitude, cependant, il est vrai que j’aime bien commencer la semaine sur un texte au format assez libre, que ce soit une impro ou un « brouillon ». Ca me met en jambe, si je puis dire. Un texte dans la même veine que les brouillons 1 et 2, avec des petits jeux de mots sur le monde de la papeterie ! (si j’avais su que je définirai ces textes de cette manière…)

J’écris souvent sur un clavier mais je ne suis pas hostile au bic,
Je me suis penché sur la question, j’en ai tiré un style oblique,
J’aimerais que mes textes vous scotchent, mais j’suis au bout du rouleau,
Et si mes papiers vous laissent de bois, c’est que j’fais pas du bon boulot,
J’essaie de faire des textes carrés, je veux toujours me justifier,
Tu pourras les écouter à l’aveugle, il faudra juste t’y fier,
Parce que je les gratte tous les jours, sans jamais toucher le gros lot,
Des numéros trop téléphonés, qui finissent par tomber à l’eau,
Mais je ne franchis pas la ligne rouge, je préfère rester à la marge,
Et déposer mon encre, pour lester mon amarrage.

Mardi 04/08/2020 : Pont

Le début de semaine a été marqué par l’inauguration du pont de Gênes, en Italie, qui s’était effondrée il y a deux ans. J’en ai fait un mot thème, qui a donné ce texte, qui fait écho à une nouvelle écrite il y a quelques mois maintenant : Le Pont de Kibbha.

Histoire réelle ou fictive d’une trajectoire à la dérive,
D’un bras de mer dérisoire coincé entre deux rives,
D’une horde de radeaux qui bardent ce bras d’eau,
Un pont édifié, d’une enjambée, en tira le rideau,
L’étendue devint ruisseau, et chacun put la franchir,
D’une contrainte océane dont on crut s’affranchir,
Laissant sous le pont, des passeurs au moral sapé,
Interdiction de naviguer, pour passer, y laisser sa paie,
Le lien devint barrière, d’une frontière amère,
Le pont ne le supporta pas, et se jeta à la mer.

Mercredi 05/08/2020 : Beyrouth

Comment ne pas évoquer la double explosion de Beyrouth qui eut lieu la veille. Un texte que j’ai essayé de garder tel qu’il m’est venu.

Je suis abasourdi par ces images que j’aurais voulu absurdes,
Encore étourdi par ces dommages qu’on rêverait d’absoudre,
Bloqué devant la violence de ces vidéos amateurs,
Interloqué devant l’impuissance, devant les fléaux destructeurs,
Je vois ces fumées d’ocre, et j’imagine ces odeurs âcres,
J’écoute les bilans et je crains juste le massacre,
Je crois en la résilience d’un peuple de survivant,
Qui va d’épreuve en épreuve, et continue d’aller de l’avant,
Aujourd’hui toutes mes pensées pour le Liban, pour Beyrouth,
Pour toutes ses âmes en peine que le malheur a jeté sur les routes.

Jeudi 06/08/2020 : Canicule

La canicule s’abat sur la France et il ne m’en fallait pas plus pour en faire l’inspiration du jour… Il faut dire que j’écris dans une pièce où il fait 30°c au minimum en ce moment, alors je n’ai pas eu à aller chercher bien loin. Un texte avec des « punchlines » mignonnes, qui fait toujours du bien à écrire !

Fleuve de sueur, douces effluves de transpiration,
Malgré l’odeur, j’en prends une grande inspiration,
Je brasse beaucoup d’air dans une pièce mal ventilée,
Je me suis découvert, tout nu, enfin, sous mon gilet,
J’ai pas la bonne attitude, ni les bonnes habitudes,
J’ai pas lu le fascicule pour passer cette canicule,
J’aime pas trop me mouiller, je donne des avis de raté,
Je commence un peu à sécher, je vais devoir m’hydrater,
Pour respecter mes idéaux, je n’ai pas remis de déo,
J’espère que ça ne s’est pas trop senti en vidéo…

Vendredi 07/08/2020 : Stock

Vendredi, je devais absolument écrire les cinq Fais Dix Vers de la semaine suivante. Un exercice vraiment compliqué pour moi. Fais Dix Vers, dans mon esprit, c’est vraiment un exercice de création quotidien. Déjà parce que c’est difficile d’écrire plus d’un texte par jour en plus de ce que je fais à côté, mais aussi parce que c’est le principe du format. Sinon, il me suffirait d’aller chercher de vieux textes, de les réécrire un peu, et je pourrais avoir plein de textes d’avance. Bref, j’ai eu beaucoup de mal à me mettre dans cet état d’esprit de créer du « stock », et ça m’a inspiré le thème du jour. Sur la forme, on reste dans la même lignée que le texte du jeudi, des « punchlines » mignonnes !

Aujourd’hui mon crayon moud, je prépare des rimes lyophilisées,
Et il ne faut pas trop qu’elles durent, où elles finiront fossilisées,
Je l’avoue, je suis à bout de souffle, donc j’écris ces mots sous-vide,
Est-ce que je suis encore bon à consommer ? Parce que moi j’me trouve livide.
Je rêve d’un voyage, en Grèce, et c’est pour ça que je me confie,
Mais je ne serai jamais une huile, dès qu’on me presse, je me liquéfie,
Je pourrais plonger dans de l’eau salée, même si c’était une saumure,
Et c’est vrai que je me laisse aller, je flétris comme un fruit trop mûr,
Alors là j’écris en vrac, pour faire quelques réserves,
Produire tous les jours, quel trac ! Il faut bien que je me préserve.


Pour retrouver mes « Fais Dix Vers » du lundi au vendredi, ça se passe sur instagram, donc n’hésitez pas à m’y suivre ! Vous pourrez m’y proposer vos thèmes !

Je suis toujours autant preneur de retours sur ce projet, donc n’hésitez pas à m’en faire en commentaires ! Passez toutes et tous un très bon week-end !


Merci de ta lecture!

Ce blog est un blog de travail, fais moi tes retours en commentaire.
Si toi aussi Fais Dix Vers, ça te fait penser à Faits Divers, abonne-toi!
Si tu as aimé ta lecture et ton écoute, partage ces textes à tes proches, ta famille ou ton entourage.


TU PEUX M’AIDER À VIVRE DE MA PASSION ET DE MON TRAVAIL EN ME SOUTENANT SUR TIPEEE!

Merci à Etienne, Thomas, Nicole, Mathilde et Damien de m’y soutenir !


Tu peux aussi me laisser dans les commentaires :
Des idées de thèmes, des mots à placer, des défis…

Retrouve moi sur :
Twitter (j’ai commencé à y poster des choses!)
Facebook (J’y poste des choses tant que ça existe!)

Instagram (J’y poste du contenu intéressant maintenant !)
Laclac, mon blog de cuisine (Ca c’est si t’aimes bien la cuisine!)
Ou encore l’instagram de Laclac (Là aussi vaut mieux que t’aimes bien la cuisine!)

Fais Dix Vers Rimes

2 commentaires Laisser un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :