Fais Dix Vers – Semaine 12

Licence Creative Commons
Ce(tte) œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.

Une douzième semaine de Fais Dix Vers marquée par l’actualité politique avec un lundi sur le deuxième tour et un vendredi concernant le remaniement… Une semaine lors de laquelle j’ai encore pris beaucoup de plaisir à écrire, je me suis essayé à quelques exercices de style (lundi, mercredi, vendredi), raconté une petite histoire (jeudi) et tenté une forme un peu plus poétique (mardi)

Il est temps de (re)découvrir les textes de la semaine !

Lundi 29/06/2020 : Deuxième tour

Texte concept pour lequel j’ai eu envie de jouer autour de ce que l’expression deuxième tour peut signifier. Le plus dur a été de choisir parmi les possibilités, pour que ça ne fasse pas trop assemblage hétéroclite … Pas certain que ce soit une réussite sur ce point. Je pense que toutes les références sont compréhensibles !

Pâle, je blêmis quand aux échecs je suis mat si on me prend ma deuxième tour,
En manque de cardio, j’en suis au stade où je m’essouffle dès le deuxième tour,
Lassé, comme au monopoly alors qu’on commence seulement le deuxième tour,
Estomaqué, comme quand j’ai vu au JT cet avion souffler la deuxième tour,
Suréquipé, je ne fais que du traitement de texte, j’investis dans une deuxième tour,
Drôle de manège, quand le type de l’attraction t’offre direct un deuxième tour,
En manque de pot, déter, il va falloir que je m’achète un deuxième tour,
Sceptique comme Descartes, quand le magicien rate déjà son deuxième tour,
Ambitieux, je n’ai pas écrit de chanson mais je rêve déjà de mon deuxième tour,
Jusqu’au bout je me laisse surprendre, comme hier soir, les résultats du deuxième tour.

Mardi 30/06/2020 : Sérénité

Un texte plus poétique sur un thème proposé par l’un d’entre vous. Je ne pense pas qu’il y ait grand-chose à expliquer ici, simplement que j’ai pris énormément de plaisir à l’écrire et le slamer.

J’ai cru voir mon horizon être profané,
Quand enraciné, j’ai été pris de vertiges,
A attendre une floraison déjà fanée,
D’un amour calciné, découvrir de vertes tiges,
A vouloir vivre au cœur de chardons dardant
Des épines, plantes sur des charbons ardents,
J’ai étouffé les braises, pour enfin redescendre,
Creuser le nid d’une pousse d’éternité,
C’est là que dans le fertile terreau de nos cendres
J’y cueillerai les fruits de ma sérénité.

Mercredi 01/07/2020 : Brouillon 2

Un texte plaisir, qui permet de glisser quelques « punchline » et vers qui trainent sur des coins de feuille. J’essaie tout de même qu’il y ait une certaine cohérence dans le texte, tout en jouant sur le double-sens des mots…

J’écris sur du papier pour que mes textes se tiennent à carreau,
Mais je fais tellement de fautes que je ne saurais épeler Beccaro,
A squatter les bas de tableau, j’aurais dû finir en craie,
Mais j’ai ça dans la peau, comme si elle était encrée,
Et les brouillons s’accumulent, à croire que je les écris à la rame,
Je ne sais pas dans quoi j’embarque, dans le train-train de ma trame,
Je n’ai encore rien gagné, je ne serai peut-être jamais un primé,
Je ne suis pas dupe, je sais qu’être édité, ça a un prix, mais,
Je suis prêt à le payer à force d’écrire des billets,
Donc je m’enferme dans une pièce et je continue à babiller.

Jeudi 02/07/2020 : Groseille

Voilà qui me manquait, de raconter une petite histoire, le mot Groseille, un fruit de saison, donc d’actualité, en fut l’occasion ! Petite précision sur ce texte, la Groseille maquereau est une variété de groseille.

Une Groseille abandonnée, grelot grelottant, craignait de finir gelée,
La baie alla au poste de police derrière des ronces barbelées,
Elle passa la porte, dans le hall, elle sentit un parfum franc, boisé,
Le silence s’y engouffra, toute l’assistance, les agents, la toisaient,
Elle se dirigea, impressionnée, vers le comptoir, fit face à un Cassis,
Qui l’écouta, lui tendit avec dédain l’épais formulaire K 6,
Soudain, le fonctionnaire crut reconnaître un très recherché maquereau,
Pensant à la gloire, aux titres des journaux “Ce Cassis, notre Héros”;
Il sortit son revolver, se jeta sur elle, la plaqua contre un mur,
La Groseille, dans un dernier murmure, regretta son bosquet de mûres.

Vendredi 03/07/2020 : Remaniement

Un texte autour duquel je me suis posé beaucoup de question sur la manière dont je devais écrire les mots… Essayer de mettre en avant que le texte à un sens, ou plutôt mettre en avant les facéties autour de la danse : balai/ballet, roc/rock, sale ça/salsa

Jour de l’imprévu si bien chorégraphié,
Qui sur le clavier fait gigoter les doigts des greffiers,
Pour certains les coulisses, d’autres rentrent dans la danse,
On twittera à la surprise, pour d’autres c’était l’évidence,
Certains même se diront complètement emballés,
Quand d’autres auraient préféré assister à un vrai coup de balai,
Entracte, les rôles s’échangent, vient le temps du troc,
Face aux entorses, continuer, paraître solide comme un roc,
Échanges cordiaux entre celui qui vient, celui qui valsa,
Et ce curieux sentiment que c’est sale, ça…


Pour retrouver mes « Fais Dix Vers » du lundi au vendredi, ça se passe sur instagram, donc n’hésitez pas à m’y suivre ! Vous pourrez m’y proposer vos thèmes !

Je suis toujours autant preneur de retours sur ce projet, donc n’hésitez pas à m’en faire en commentaires ! Passez toutes et tous un très bon week-end !


Merci de ta lecture!

Ce blog est un blog de travail, fais moi tes retours en commentaire.
Si toi aussi Fais Dix Vers, ça te fait penser à Faits Divers, abonne-toi!
Si tu as aimé ta lecture et ton écoute, partage ces textes à tes proches, ta famille ou ton entourage.


TU PEUX M’AIDER À VIVRE DE MA PASSION ET DE MON TRAVAIL EN ME SOUTENANT SUR TIPEEE!

Merci à Etienne, Thomas, Nicole et Mathilde de m’y soutenir !


Tu peux aussi me laisser dans les commentaires :
Des idées de thèmes, des mots à placer, des défis…

Retrouve moi sur :
Twitter (j’ai commencé à y poster des choses!)
Facebook (J’y poste des choses tant que ça existe!)

Instagram (J’y poste du contenu intéressant maintenant !)
Laclac, mon blog de cuisine (Ca c’est si t’aimes bien la cuisine!)
Ou encore l’instagram de Laclac (Là aussi vaut mieux que t’aimes bien la cuisine!)

Fais Dix Vers Rimes

1 commentaire Laisser un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :