Fais Dix Vers – Semaine #8

Licence Creative Commons
Ce(tte) œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.

Huitième semaine de Fais Dix Vers. Et une semaine plutôt riche finalement ! Déjà, premiers enregistrements avec un micro qui fonctionne, et on ne va pas se mentir, ça change tout. Il faut encore que je progresse sur certains réglages, mais quand on fait la comparaison, les enregistrements sont vraiment de meilleure qualité maintenant ! J’en ai profité pour faire quelques tentatives de montage sur mes vidéos instagram pour essayer d’avoir un résultat plus dynamique.

Autre petit plaisir de la semaine, un texte écrit en duo sur le thème de la desseralité ! Une première depuis le début de « Fais Dix Vers » !

Il est temps de (re)découvrir les textes de la semaine !

Lundi 01/06/2020 : Pentecôte

Le mot du jour était tout trouvé, mais il m’a quand même été proposé par l’une d’entre vous. Je trouve le mot de Pentecôte très amusant, et j’ai voulu jouer sur les associations de contraire (plutôt des antilogies que des oxymores d’ailleurs, je crois) et plus globalement sur le sens des mots.

Balade saisonnière, une fugue en week-end de pentecôte,
Je tombe sur un os en arrivant en haut de la côte,
J’y croise un homme triste en soutane, c’est un clerc obscur,
Qui m’explique qu’elle est tombée malade, toute sa cure,
Qu’il doit tenir sa messe, sans ouailles, sans cérémonie,
Me demande de lui prêter mon corps, au moins pour l’harmonie,
Il finit par me convaincre de toute sa catéchèse,
Seul dans la nef, je me sens mis au ban, assis sur ma chaise,
Quand vient le moment le plus important, Te Deum, point d’orgue,
La petite église est envahie par un silence de morgue.

Mardi 02/06/2020 : George Floyd

Un texte dicté par l’actualité étatsunienne, mais pas seulement. Un sujet pas forcément simple à aborder en seulement Dix Vers tant il y aurait à dire. J’ai eu envie d’essayer de dresser une brève esquisse des origines de ce racisme lattant dans la société américaine.

Aujourd’hui je voudrais vous proposer une brève leçon d’Histoire,
D’une Amérique peuplée de rouges, de blancs et de noirs,
Une Amérique féodale, coloniale, à la majorité opprimée,
Une Amérique très inégales, aux révoltes durement réprimées,
Des Africains déportés, enchaînés, des Européens pas mieux traités,
Des Indiens chassés, massacrés, trompés par de fumeux traités,
Les élites craignaient alors une grande révolte sociale,
Et décidèrent d’accentuer les inégalités raciales,
Diviser pour mieux régner, comme le répétaient les leçons d’hier,
Comprenez que les émeutes d’aujourd’hui en sont les tristes héritières.

Mercredi 03/06/2020 : Desseralité

Un texte plus léger, écrit à deux, avec Nicocok, sur le thème de la desseralité, un concept de pâtisserie développé par Jessica Prealpato. Le texte à quelques irrégularités rythmiques, mais il est riche en image et nous avons écrit et enregistré en moins d’une heure et demie ! Un dialogue sucré que j’ai adoré déguster !

Confession à ma religieuse, je risque de te choquer,
Je suis tombé amoureux de la femme du boulanger,
La fille t’aguiche de ses miches pour te faire acheter ses quiches,
J’veux pas que tu te fâches, mais t’es fauché, faux jeton, de toi elle s’en fiche,
Ses lèvres sucrées, son nez pâtissier, son regard passion,
Mon cœur crème renversée prépare la digestion,
Ton cœur va finir crème brûlée, t’es caramélisé,
Je vais encore te retrouver les jambes cassées, pâtes brisées
Son fessier feuilleté croustille à chacun de ses pas,
Papa gâteau, je salivera pas devant du Alsa,
Papa gâteau, trop gâté, tu veux viser trop haut,
T’es un quatre-quarts qui voudrait manger un dessert de Jessica Prealpato,
Derrière sa vitrine, même son miroir se glace devant son reflet,
Elle serait belle à croquer, même cru, même en sorbet,
Frérot, on n’sait jamais quelle ganache il y a sous le chocolat de couverture,
Te fie pas aux apparences, t’imagines toujours que t’as des ouvertures,
Dès que je la vois, tu t’prends une tarte tous les matins,
Son grain de voix me tue, tu t’ relèves des pommes façon tatin
C’est qu’un coup de foudre, un éclair de sensualité,
Non, non, c’est un amour inné pour le sucré, c’est ma desseralité.

Jeudi 04/06/2020 : Bar

J’avais envie d’écrire un texte plus efficace, aux vers courts, pour m’essayer à une musicalité un peu différente. Le retour des pintes, des canons et des anisettes en terrasse en a été le prétexte !

Dans les rues, les rideaux sont déridés,
Les verres d’eau ou les verres vidés,
Et les canons d’Bordeaux ont débordé,
En terrasse, se détendre, lézarder,
Le plateau tangue, fait des embardées,
Les badauds s’en offrent une, débridés,
En salle, le serveur peut enfin parader,
Entre les piliers bien accoudés,
Tous là pour abreuver cette même idée,
Qui pendant deux mois nous taraudait.

Vendredi 05/06/2020 : Plan E

On continue cette histoire de braquage… Il va vraiment falloir que je me mette à réfléchir à la structure narrative de ce récit si je veux y garder une cohérence !

La plaque s’ouvre, les mecs surgissent dans la rue,
Tous les huit s’en sortent, ils ne l’auraient jamais cru,
Autour d’eux, ça grouille, c’est une grande agitation,
Dans la ville, on bat le pavé, jour de manifestation,
Ils sont en plein coeur, au milieu du cortège,
La foule, les slogans, les pancartes les protègent,
Dans la radio, la voix leur dit de se disperser,
Qu’ils n’ont pas le temps de traîner ou de tergiverser,
Il faut que l’un d’eux bloque la bouche, Flaubert se dévoue,
Ils se checkent, se retrouveront au point de rendez-vous.


Pour retrouver mes « Fais Dix Vers » du lundi au vendredi, ça se passe sur instagram, donc n’hésitez pas à m’y suivre ! Vous pourrez m’y proposer vos thèmes !

Je suis toujours autant preneur de retours sur ce projet, donc n’hésitez pas à m’en faire en commentaires ! Passez toutes et tous un très bon week-end !


Merci de ta lecture!

Ce blog est un blog de travail, fais moi tes retours en commentaire.
Si toi aussi Fais Dix Vers, ça te fait penser à Faits Divers, abonne-toi!
Si tu as aimé ta lecture et ton écoute, partage ces textes à tes proches, ta famille ou ton entourage.


TU PEUX M’AIDER À VIVRE DE MA PASSION ET DE MON TRAVAIL EN ME SOUTENANT SUR TIPEEE!

Merci à Etienne, Thomas, Nicole et Mathilde de m’y soutenir !


Tu peux aussi me laisser dans les commentaires :
Des idées de thèmes, des mots à placer, des défis…

Retrouve moi sur :
Twitter (j’ai commencé à y poster des choses!)
Facebook (J’y poste des choses tant que ça existe!)

Instagram (J’y poste du contenu intéressant maintenant !)
Laclac, mon blog de cuisine (Ca c’est si t’aimes bien la cuisine!)
Ou encore l’instagram de Laclac (Là aussi vaut mieux que t’aimes bien la cuisine!)

Fais Dix Vers Rimes

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :