Fais Dix Vers : Semaine #2

Licence Creative Commons
Ce(tte) œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.

Deuxième semaine de « Fais Dix Vers » sur instagram, et un bilan mitigé. J’ai toujours autant de plaisir à prendre le temps chaque jour de travailler sur un texte et une thématique différente… Et j’ai toujours autant de galères techniques ! Entre le micro qui n’enregistre pas, ce sifflement qui vient de je ne sais où, ces bruits de fonds que je ne découvre qu’aujourd’hui… Je pensais pouvoir faire avec le matériel que j’ai déjà et observer une véritable amélioration entre la première et la deuxième semaine… Ce n’est pas le cas ! Donc, je vous présente tout de suite toutes mes excuses pour vos oreilles lorsque vous écouterez la vidéo en bas de cet article !

Si on oublie un peu la technique, c’est que du positif, je suis plutôt content de mes textes et de la variété à la fois des thèmes et de la manière de les traiter ! Je vous laisse découvrir tout ça !

Lundi 20/04/2020 : Retour

Retour… Retour, parce qu’on parlait beaucoup de « retour à la normale » dans les journaux, après le déconfinement… J’ai essayé de sortir un peu cette actualité omniprésente pour ce premier texte de la semaine ! Petite explication, les reitres étaient des soldats « allemands » de l’époque moderne.

Ce soir, mesdames et messieurs, le village est à la fête,
Ici, tout le monde trouve sa victoire dans la défaite,
Il n’y aura aucun nom à graver sur le monument,
L’engagé du village revient, vivant, de son détachement !
On chante pour l’enfant terrible, ado devenu cadet,
Grand dadet, badin, badaud, par d’autres, embrigadé,
Mais la lune traverse le ciel et on ne voit venir la sentinelle,
Le reitre routard, retors, retarde, et rentrent les ritournelles…
Sa famille vient à craindre, sur le champ, un dernier coup d’estoc,
Les pupilles vont s’éteindre, couchant, lorsque à la porte, on toque.

Mardi 21/04/2020 : Pétrole

Là encore, je restai dans l’actualité brulante puisqu’on parlait partout de la chute du prix du baril. J’ai imaginé une sorte de légende antique qui expliquerait l’apparition du pétrole. Petite explication, Napthe est le nom que l’on donnait à l’huile de roche (les affleurements de pétrole) dans l’antiquité !

C’est un propos que j’ai pompé, à l’OPEP, d’une épée,
D’une prosopopée, douce mélopée, l’épopée de Cassiopée,
Qui, pour aider son peuple, s’en alla combattre l’Hydre aux Carbures,
Monstre d’armure qui fracture, capture, de sa tête aux milles courbures,
L’Hydre régnait sur le désert et les sables sous le nom de Naphte,
Et n’avait pour seul point faible, talon d’Achille, qu’un aphte,
Cassiopée le sut, et de cette épée, frappa l’hydre à l’ulcère,
La bête s’effondra, laissant s’échapper un liquide visqueux de ses viscères,
Son sang, sucé sans cesse par le sol, qui devint notre essence,
Au fond, je me demande, aujourd’hui, si cette histoire fait sens.

Mercredi 22/04/2020 : Fumeur

Troisième jour, et là encore l’actualité m’inspirais, puisqu’une étude faisait état de la faible proportion de fumeurs parmi les victimes du covid-19. Cette fois, je suis resté assez proche du sujet initial !

Le son d’une dernière bouffée, un peu étouffée,
Toussée, le souffle coupé, mais l’entendre pouffer,
Il sait que ce qu’il consomme l’assomme,
L’excès de ce qu’il consume, l’assume,
L’infime, infâme lymphome enfume,
Le fils, la femme, la famille que nous fûmes,
Le corps médical dit que le cas est délicat,
Qu’c’est un bon gars, y’a du dégât, on s’fait du tracas,
Dans un sourire, il nous dit que ça le protège du covid,
Puis il raccroche, laissant l’écran du téléphone vide.

Jeudi 23/04/2020 : Bucolique

En ce jeudi, on se détache un peu de l’actualité avec un mot proposé par Lucile qui m’a donné envie de prendre l’air : Bucolique !

Poser quelques idées au pinceau avec des mots,
Dessiner une mosaïque, quelques éclats d’émaux,
Un taillis, du bétail, de la paille en pagaille,
Là, des cailles qui piaillent, baillent et ripaillent,
Un ruisseau, une verte vallée arrosée,
Des roseaux, des oiseaux, qui, dans la rosée,
Cancanent, caquètent, cacabent et croassent,
Des crapauds trapus cranent et coassent,
Des images, aujourd’hui, pas très catholiques,
Comme l’envie d’une sortie, mélancolie bucolique.

Vendredi 24/04/2020 : Sexagénaire

Pour finir la semaine, je ne pouvais faire autrement ! Pour les 60 ans de mon papa, difficile de passer à côté du sujet ! Un texte un peu plus « perso » donc !

J’voulais écrire dix vers, six pieds, un texte dit versifié,
J’imaginais dix verres sifflés, pour des prétextes diversifiés,
J’voudrais le dire, avec l’art et le talent de Cicéron, la prestance de six hérons,
Parce que quand on y pense, soixante, ça fait six et rond,
Et ça m’déçoit qu’ce soir on soit chacun chez soi,
En soit, sans te mentir, pas d’idée cadeau, t’évites la cravate en soie,
J’aurais aimé être là pour partager l’émotion qu’je sais que ça génère,
Que tu deviennes aujourd’hui un sexagénaire,
Alors tu devines déjà à quoi ce dernier vers sert,
Papa, je te souhaite un très joyeux anniversaire.



Vous pouvez retrouver mes « Fais Dix Vers » du lundi au vendredi sur instagram et m’y proposer vos mots du jour, alors n’hésitez pas à m’y suivre !

Je suis vraiment preneur de tous vos retours sur ce projet, donc n’hésitez pas à me les faire en commentaire !

Passez toutes et tous un bon week-end !


Merci de ta lecture!

Ce blog est un blog de travail, fais moi tes retours en commentaire.
Si toi aussi Fais Dix Vers, ça te fait penser à Faits Divers, abonne-toi!
Si tu as aimé ta lecture, partage ce texte à tes proches, ta famille ou ton entourage.


TU PEUX M’AIDER À VIVRE DE MA PASSION ET DE MON TRAVAIL EN ME SOUTENANT SUR TIPEEE!

Merci à Etienne, Thomas, Nicole et Damien de m’y soutenir !


Tu peux aussi me laisser dans les commentaires :
Des idées de thèmes, des mots à placer, des défis…

Retrouve moi sur :
Twitter (j’ai commencé à y poster des choses!)
Facebook (J’y poste des choses tant que ça existe!)

Instagram (J’y poste du contenu intéressant maintenant !)
Laclac, mon blog de cuisine (Ca c’est si t’aimes bien la cuisine!)
Ou encore l’instagram de Laclac (Là aussi vaut mieux que t’aimes bien la cuisine!)

Fais Dix Vers

3 commentaires Laisser un commentaire

  1. Du pétrole à l’anniversaire, tu honores ta tribu !
    De tes père et grand-père, le digne héritier !
    Suggestion pour la semaine prochaine : vert, comme la couleur resplendissante des feuilles des arbres de la forêt qui m’entoure
    PS : no stress, je ne t’en voudrai pas si çà ne t’inspire pas.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :